Sélectionner une page

Le chef d’orchestre coordonne l’exécution et l’interprétation d’une œuvre en fonction des instruments de l’orchestre.

Le Chief Freelance Officer, ou Responsable Freelance, coordonne l’éxécution et le bon déroulement d’une mission en fonction des freelances.

Le Chief Freelance Officer est chargé de gérer les freelances missionnés par son entreprise : infographistes, développeurs, rédacteurs web, consultants…

 

Un freelance, c’est quoi ?

 

Un freelance est une personne exerçant une activité professionnelle en tant que travailleur indépendant. Ses journées de travail se divisent en missions qu’il facture à ses clients. En France, travailler en freelance nécessite un enregistrement en tant qu’entreprise, souvent entreprise individuelle.

Le nombre d’indépendants a explosé ces dernières années, en particulier dans les métiers du digital. En 10 ans, le nombre de freelances a augmenté de 120%. Ils sont désormais 830 000 en France, soit plus de 10% des actifs.

Le métier de Chief Freelance Officer est donc apparu tout naturellement dans les entreprises faisant appel à tous ces métiers du digital sollicités ponctuellement et ne nécessitant pas un recrutement classique sous statut de salarié.

 

Le Chief Freelance Officer, quel est son rôle ?

 

Dans un premier temps, il a un rôle de recruteur selon les besoins de l’entreprise. Imaginez, Bruno chef de projet rentre dans le bureau du CFO : «J’ai besoin d’un developpeur web dans 6 jours pour une mission d’une semaine, tu peux me trouver ça?»

Le Chief Freelance Officer, qui est accessoirement un pro de Linkedin , fait fonctionner son réseau pour trouver le freelance idéal sur le temps demandé. Il gère les planning de tous les freelance et de toutes les demandes.

Puis, tel un chef d’orchestre, il doit faire exécuter simultanément plusieurs partitions. Chaque freelance possède sa partition et la partition du Chief Freelance Officer se compose de l’ensemble des missions exécutées par tous les freelances de l’orchestre. Pour chaque mission, le CFO doit avoir des compétences techniques qui lui permettront d’appréhender les différentes problématiques. Il pilote donc l’intégralité des freelances sur leur mission en faisant attention qu’ils travaillent en mesure et de façon juste.  L’accompagnement fait parti du métier, mais aussi évaluer le travail des indépendants, demander des corrections et valider.

Fidéliser les meilleurs éléments est indispensable afin d’éviter qu’ils partent travailler pour la concurrence et qu’il soit disponible en cas de besoin. Parfois il n’y a pas de rencontre physique, mais le CFO ne doit pas oublier que le freelance n’est pas imprégné par la culture de l’entreprise. Il doit donc exposer l’entreprise et la mission avec le plus de détails possible.

 

Quelles qualités avoir ?

 

Avec une grande apptitude pour le management, le Chief Freelance Officer doit savoir gérer et coordonner différents projets en même temps. L’organisation est donc primordial. Grâce à son sens du relationnel et sa bonne communication il doit développer une pédagogie pour créer de réels liens avec les freelances.

 

Vous avez toujours voulu devenir chef d’orchestre mais vous n’avez pas l’oreille absolue ? Vous avez déjà un pied dans le monde du digital ? Vous êtes déjà un chef de projet en poste mais vous souhaitez ajouter une corde à votre violon ? Ce métier vous est destiné et cette nouvelle formation tombe à pic pour vous.

Un CFO a plusieurs casquettes : il est recruteur, directeur de projet, communicant, organisateur et la personne de l’entreprise ayant des bases techniques dans chaque métier du digital. L’univers du numérique ne doit pas avoir de secret pour lui.